Montréal Underground Origins Blog

La rue Prince-Arthur, la “Haight-Ashbury” de Montréal ?

08.03.2015

LiveFromEarthmtlinsoliteBBw

La rue Prince-Arthur, la “Haight-Ashbury” de Montréal ?

Entrevue avec Larry Duprey, propriétaire de boutique ” Live From Earth ” et visionnaire
Entrevue réalisé par Louis Rastelli

Cette interview a été réalisée en 1999, quand l’ère discuté était beaucoup plus près dans le passé qu’aujourd’hui. Larry Duprey était au moment de l’entrevue le propriétaire d’un magasin de chanvre « head shop » nommé Chanvre en Ville, situé au 3418-A Park Ave. (dans le même bâtiment que le légendaire magasin de disques Phantasmagoria, qui était ouvert entre la fin des années 1960 au milieu des années 1990). Nous avons parlé de son expérience en tant que propriétaire d’un des premiers «head shops» à Montréal en 1970, ainsi que les changements qu’il a vu à Montréal depuis cette époque.

LR: Alors, quand avez-vous ouvert votre première boutique?
Larry: Nous avons ouvert la deuxième boutique « head shop » à Montréal. Le premier était le Picasso, sur la rue Bishop, juste au sud de Ste. Catherine. Il est toujours là (en 1999) -le propriétaire viens juste de la vendre à certains de ses employés il ya un ou deux ans. Nous avons ouvert Live From Earth en 1970 sur Prince Arthur, et nous étions à peu près la troisième boutique sur cette petite rue qui était assez morte à l’époque.

Il y avait trois magasins sur le même bloc entre de Bullion et Coloniale. L’un était Grizzly Fur, un magasin de manteau de fourrure utilisée. De l’autre côté de la rue était un magasin de sacs en cuir. Nous étions les premiers des nouvelles entreprises sur Prince Arthur, et nous avons apporté beaucoup d’attention à la rue. Après nous, d’autres magasins ont commencé à ouvrir, puis les restaurants ont commencé à ouvrir, comme (le restaurant grec) Démos qui était l’un des premiers.

Pendant les années 70 Prince Arthur était vraiment comme un village. Dans les années 80 ils ont fait l’erreur de la convertir en rue piétonnière. Mais en 72 ou 73, il y avait un beau mélange de magasins de vêtements d’occasion, de « head shops », et il y avait encore de la circulation d’automobile permise sur la rue. Lorsque nous avons commencé à passer du temps là en 69 ou 70, il y avait des magasins vides, des vielles buanderies chinoises, des vieux tailleurs juifs, et c’était essentiellement ca. Mazurka était là (le restaurant polonais légendaire qui a malheureusement vient de fermer à la fin de 2014), le Hall des anciens combattants de la guerre polonais était là, qui est maintenant Café Campus. Ils sont toujours dans le bâtiment, mais ils possédaient le tout, l’espace où est Campus. C’était une époque très conviviale, et nous avions attiré beaucoup d’attention à cette partie de la ville.

LR: Existait-il un endroit du genre avant cela, une sorte de zone « hip » avant la fin des années 60 ?

Larry: Je dirais qu’au centre ville autour de Drummond et Stanley, il y avait quelques bars. Il y avait le Bistro, un endroit très français où vous pouvez consommer des baguettes et du vin français, c’était un lieu de rencontre fabuleux. Mais dans la mesure où un quartier pouvait vraiment avoir l’allure d’un village de hippies, rien ne s’est approché de la rue Prince-Arthur. Parce que c’était la fin des années soixante et le début des années soixante-dix, c’était tout ce qui était à propos de l’époque, fumer des joints et prendre de l’acide avec les hippies …

Laissez un commentaire  |  Catégories: Histoire
Montréal Sound Ark  
 Da Vinci vol. 1 no. 3, Véhicule Press, 1974

Laissez un commentaire