Montréal Underground Origins Blog

Contre-Culture 2015: ARCMTL @ ARTEXTE

16.10.2015
Image from davinci no. 1 vol. 3, copyright Suzy Lake, Allan Bealy

Image from davinci no. 1 vol. 3, copyright Suzy Lake, Allan Bealy

ARCMTL est fier de participer à la conférence Contre-Culture : Existences et persistances.

Conférence sur la publication montréalaise davinci et l’art visuel 1975 / 2015

Samedi 17 septembre chez Artexte ( 2, rue Sainte-Catherine E., salle 301 )
De 15 h à 16 h :
Conférence : Revue davinci (Montréal 1973-75)
par Louis Rastelli, Directeur d’Archive Montréal (en anglais)
Présentée dans le cadre de la série de conférences Une heure, un livre d’Artexte

De 16 h à 17 h :
Table ronde : La contre-culture et les arts visuels de 1975 à aujourd’hui : une discussion avec Suzy Lake, Chloë Lum et Felicity Tayler
Animée par Louis Rastelli, Directeur d’Archive Montréal, et Sarah Watson, Directrice générale et artistique d’Artexte (en anglais et en français)

Pour cette édition de Une heure, un livre, Louis Rastelli présentera un numéro de davinci, un périodique de courte durée publié à Montréal dans le milieu des années 1970 qui inclut le travail de nombreux poètes, écrivains et artistes visuels locaux venant de disciplines variées. Une multitude d’artistes notoires, tels que Suzy Lake, Bill Vazan, John Heward et d’autres, contribuèrent à cette publication brève mais non moins explosive. À la suite de la publication du dernier numéro de davinci en 1975, Allan Bealy, l’éditeur du magazine, se réorienta et devint un artiste prolifique du collage à New York. Rastelli discutera de comment cette courte publication (qui fut produite pratiquement à un bloc à l’ouest des locaux d’Artexte) nous ramène devant un moment très spécifique du milieu des arts montréalais, de comment elle aura préfiguré plusieurs formes libres de « zines », et de comment son contenu artistique résonne dans le présent.

Le colloque « Contre-culture : Existences et persistances » propose un espace de réflexion, d’expérimentation et de dialogue autour des questions suivantes : qu’est-ce que la contre-culture? Mais aussi, quelles sont les contre-cultures? Où se trouvent les limites d’un tel mouvement?

Présentée quarante ans après la Rencontre internationale de la contre-culture ayant eu lieu à Montréal en 1975, cette table ronde rassemble des artistes et des chercheurs afin d’explorer la relation évolutive entre les arts visuels et la contre-culture. En quoi faire partie de la contre-culture à l’heure actuelle porte une signification différente qu’en 1975? Comment différents types de pratiques et d’objets – incluant l’imprimé, les « zines » et la photographie – ont-ils aidé à redéfinir les frontières entre l’art marginal et les formes d’art institutionnalisées?

Pour répondre à ces questions et à bien d’autres encore, l’événement international « Contre-culture : existences et persistances » rassemblera, lors de ses quatre journées de colloque qui se tiendront du 15 au 18 octobre 2015, plus de 25 chercheurs et collaborateurs de la scène artistique.

Seront présentées une vingtaine de conférences et communications, mais aussi une table ronde du Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises (CRIEM), des présentations spéciales du collectif Anarchives, d’Archive Montréal et d’Artexte, un cabaret musical et poétique, puis une projection du film-fleuve Une semaine dans la vie de camarades des frères Serge et Jean Gagné. Outre les activités proposées lors de ces journées de colloque, l’événement se poursuit durant tout le mois d’octobre 2015 avec l’exposition Criez, créez ou crevez par le collectif Anarchives, une exposition de photographies d’Errol Gagné, la projection d’un cycle consacré à Robert Frank à la Cinémathèque québécoise et l’exposition itinérante de livre-objets de Sébastien Dulude. En novembre, une table ronde présentée dans le cadre d’Expozine et une journée d’études intitulée « “Nullify my life” : drogue, performance, création » marqueront la conclusion de l’événement.

Allan Bealy à propos de la revue Davinci, Montréal, 1973-1974  
 Montréal Shows : 1965 – 1975, exposition, Pop Montréal

Laissez un commentaire